Catégories

Les hologrammes, qui permettent d'afficher des personnages en 3D

L’homme politique démultiplié

L’homme politique démultiplié

En 2017, Jean-Luc Mélenchon s'est dédoublé à plusieurs reprises lors de ses meetings durant la dernière campagne présidentielle. La technique employée n'était pas à proprement parler un hologramme car l'effet 3D provient en réalité d'une illusion d’optique créée par un plan incliné transparent sur lequel vient se refléter un écran en 2D où est retransmis le meeting.

Un procédé qui présente quelques limites : les spectateurs installés sur le côté voient une image « aplatie » et il reproduit mal les tons sombres. Assurée par la startup française Adrenaline Studio, cette technique holographique avait déjà été utilisée avant lui par le Premier ministre indien Narendra Modi, ou le Président turc RecepTayyipErdogan.

Les animaux de cirque virtuels

Les animaux de cirque virtuels

Pour contourner la loi allemande sur l'interdiction des animaux sauvages dans les cirques, le cirque Roncalli a eu l'idée de les remplacer par des hologrammes : chevaux, éléphants et poissons géants se partagent la scène pour livrer des numéros acrobatiques et poétiques.

Pour ce spectacle, la société Optoma a créé un vidéoprojecteur capable de couvrir une arène de 32 m de diamètre, tout en procurant une vision à 360 degrés pour les spectateurs. Un investissement de 500.000 euros qui devrait être vite rentabilisé par rapport au coût d'entretien d'un véritable animal. À quand le zoo virtuel pour les espèces en danger ?

Les stars décédées de retour sur scène

Les stars décédées de retour sur scène

Ranimer des stars disparues est le nouveau filon des sociétés de production pour capitaliser sur la nostalgie des spectateurs. On a ainsi pu voir Marilyn Monroe, Michaël Jackson ou Billie Holiday chanter leurs tubes mythiques sur scène. En 2017, Dalida, Claude François, Mike Brandt et Sacha Distel ont participé à la comédie musicale Hit Parade grâce au studio de création numérique français Mac Duff.

Les visages des stars ont été modélisés et posés sur les corps de vrais danseurs dont les mouvements ont été enregistrés en motion capture. Les images sont ensuite projetées sur un tulle noir se reflétant sur des écrans LED pour donner l'effet 3D. Un show qui n'a pas convaincu le public : les hologrammes ont été jugés trop petits et trop flous, et la tournée a été annulée.

L’hologramme qu’on peut « ressentir »

L’hologramme qu’on peut « ressentir »

La compagnie japonaise PixieDust Technologies a mis au point d'étonnants hologrammes qui s’animent et produisent un effet de « papier de verre » quand on les touche. Une technologie innovante qui fait appel à un laser femtoseconde qui ionise l'air pour créer des petits hologrammes à une position 3D donnée.

Le laser offre une résolution de 4.000 à 200.000 points par seconde, ce qui permet de faire émerger des « plasmas » lumineux allant jusqu'à 1 cm3. Mais l'entreprise imagine déjà des images de bien plus grande taille que l'on pourrait toucher et manipuler, ou des boutons virtuels qui se baladent au-dessus d'un écran

Les publicités géantes

Les publicités géantes

 

Une bouteille de champagne qui flotte dans les airs au bar du tournoi de Roland Garros, une chaussure 3D qui s'anime devant la devanture d'un magasin de sport ou un hamburger géant qui se balade au-dessus de vous pour vous inciter à commander au fast-food : la startup américaine HYPERVSN réalise des publicités holographiques pour animer les boutiques ou pour l'événementiel.

Son dispositif fonctionne grâce à un rotor muni de quatre ailettes sur lesquelles sont positionnées des Led de différentes couleurs. L'ordinateur calcule les teintes à afficher pour créer un effet 3D dynamique lorsque le rotor tourne. Dans la même idée, la startup française OrbisHolographics crée des vitrines et des animations holographiques pour les magasins, discothèques ou parcs à thème.

Le smartphone holographique

Le smartphone holographique 

Imaginez converser avec l'avatar de votre ami comme s'il était devant vous ou bien jongler avec des baballes sur votre téléphone mobile. C'est la promesse du smartphone holographique, dont le premier modèle, l’Hydrogen One du fabricant RED est sorti en 2018. Reposant sur l'auto-stéréscopie (une couche sous l'écran diffuse la lumière dans des directions différentes pour créer un effet de volume), le rendu a été jugé décevant et le smartphone a fait un flop.

Ce qui n'empêche pas les fabricants de plancher sur de nouvelles technologies. Samsung a ainsi déposé un brevet pour un écran doté d'un réseau de microlentilles concentrant la lumière pour la projeter dans les airs. Des chercheurs coréens travaillent eux sur un écran ultra fin doté d'un mince film de titane qui agit comme un « tamis à photons » pour diffracter la lumière et donner une image 3D haute définition.

Le concierge en réalité augmentée

Le concierge en réalité augmentée

Situé à l'entrée d'un hôtel, d'une boutique ou d'un stade, le concierge holographique répond à toutes vos questions : où trouver un bon restaurant italien ? quel est le parking le plus proche ? Présenté en octobre 2017, cet avatar doté de la reconnaissance faciale est une co-création de la startup californienne VNTANA, spécialiste des hologrammes, et SatisfiLabs, qui a fourni la partie intelligence artificielle.

Un concept qui séduit également le secteur de l'éducation : en novembre 2018, des étudiants en MBA à l'Imperial College Business School de Londres ont ainsi pu assister à un cours donné par des hologrammes capables d'interagir avec le public.